Expositions

 

 

« Guérilleros, les soldats oubliés.

L’épopée des Républicains espagnols de  la Guerre d’Espagne à nos jours « 

 

 

Lieux et dates:

Durée de l’exposition: Du 18 janvier 2017 (inauguration à 19h) au 11 mars 2017 (inclus)

Lieu de l’exposition: Maison des Vallées

Lieu de l’inauguration: Hall du Conseil Général

 

 

Déroulé de l’événement:

Mercredi 18 janvier à 19 h: inauguration de l’exposition dans le hall (mot du Syndic, de la Présidente, présentation conférence de M. Garcia, lecture d’élève d’un texte signé de Dúnia Ambattle à partir d’une photo projetée de la Retirada au Perthus), visite de l’exposition à la grande salle de la Maison des Vallées.

 

Activités parallèles sur la période:

14 février: intervention d’Hélène Legrais sur la maternité d’Elne (Hall du Conseil Général, lycée).

Visites des lycéens dans le cadre des cours d’espagnol et dans le cadre du projet fédérateur culturel du lycée Comte de Foix : « l’Exil, l’exode, la Retirada » (Projet fédérateur culturel du lycée transmis par Nathalie Saurat à Cristina Marti)

Visites scolaires des trois systèmes

Exposition : « Guérilleros les soldats oubliés »

Ou

«  L’Epopée des Républicains Espagnols de la Guerre d’Espagne à nos jours ».

 

Une histoire forte et émouvante à découvrir tout au long de l’exposition qui se compose de cinq modules.

Module 1 : L’ Espagne avant la Guerre Civile

A l’aube du XXème siècle l’Espagne présente une société archaïque fortement hiérarchisée :

– les classes dominantes (église, armée, aristocratie)

– les partis ouvriers (socialistes, communistes, anarchistes)

Rappel des évènements historiques : proclamation de la Deuxième République.

Déroulement Chronologique de la guerre d’Espagne 1936 – 1939 et participation des Brigades Internationales.

Module 2 : La Retirada,  les Camps

En  Janvier, Février 1939, 500 000 réfugiés passent la frontière Française.

Les Républicains Espagnols ont perdu la guerre, ils vont subir de nombreuses humiliations : témoignages.

Rien n’a été prévu pour les accueillir. Les réfugiés sont internés dans des camps à ciel ouvert : Argelès sur Mer, Barcarès, Saint Cyprien….

Dans le vent, le froid, la neige, leur état sanitaire se dégrade rapidement. La presse xénophobe se déchaîne pendant que la solidarité s’organise peu à peu.

Module 3 : Les Espagnols en France

Sur le territoire français, les républicains Espagnols sont « invités » à rejoindre les Compagnies de Travailleurs Etrangers.

Un grand nombre partira rejoindre l’armée Française dans la légion étrangère.

Après l’armistice Française, ils sont envoyés dans les Groupements de Travailleurs Etrangers.

Dans toute la France, certains feront le choix d’organiser la Résistance Espagnole. Tant dans la zone nord (occupée) que dans la zone sud.

Ils seront environ  10 000 hommes à s’engager.

Module 4 : Les Espagnols dans la Résistance Cévenole

Dans les Cévennes, les guérilleros forment la 3ième division Gard- Lozère- Ardèche constituée de trois  brigades.

A leur actif, de hauts faits d’armes : libération des prisonniers de Nîmes, bataille de la Madeleine,….

Deux panneaux sont consacrés aux chefs militaires de la troisième division, et à quelques familles qui se sont impliquées fortement dans la Résistance.

Module 5 : La « Reconquista ».

Après la libération de la France, les Guérilleros se rassemblent et s’organisent pour libérer leur pays de la dictature Franquiste.

C’est l’opération du Val d’Aran, suivie par de nombreuses infiltrations clandestines en Espagne.

En se battant pour la France, ils se battaient aussi pour retrouver la  liberté dans leur propre pays.

Aujourd’hui, la jeunesse ignore tout de cette histoire. Si nous voulons éviter que de tels évènements se reproduisent, notre devoir envers eux passe par la connaissance et la reconnaissance.

Destin hors du commun que celui des Guérilleros. Malgré les abandons et les trahisons, à peine sortis de l’enfance, ils ont choisi le refus et préféré l’espoir. Pour eux mieux valait «  mourir debout que vivre à genoux ».

                                    

Soirée inauguration

     Les organisatrices (N. Saurat et C. Marti)

   La Présidente de l’Aliança et Mme l’Ambassadrice de France